News

Pourquoi Brave est différent des autres navigateurs?

brave

Internet est un peu comme un vaste océan de contenu à perte de vue : informations en tous genres, posts sur les réseaux sociaux, articles d’actualité, forums, blogs, et bien sûr, des vidéos avec des chats. C’est peut-être pour ça que le logiciel qui sert à explorer ce contenu s’appelle un navigateur. Comme un bateau, un bon navigateur doit être fiable, sécurisé, rapide et polyvalent.

On peut donc dire que Brave est le fleuron des navigateurs disponibles.

Si vous n’avez jamais entendu parler de Brave, c’est probablement parce que sa version stable a débarqué sur iOS au début du mois d’aout. Il est maintenant disponible sur iOS, Android, macOS, Windows et Linux. Malgré une percée récente, la genèse du logiciel (développé par Brave Software) remonte à mai 2015. Le meilleur dans tout ça ? Ses géniteurs ne sont autres que Brian Bondy et Brendan Eich, ce dernier ayant inventé le JavaScript et co-fondé Mozilla Firefox.

Logiciel open-source, Brave a été conçu avec la confidentialité et la performance en ligne de mire. “C’est bien plus qu’un navigateur, dit Eich, c’est un nouveau système qui n’abuse jamais de l’attention des utilisateurs”. Comment fait-il ? On va le voir en détail.

La protection et le respect de la vie privée avant tout

Par défaut, Brave ne laisse passer aucun traqueur d’activité. Ceci inclut tout ce qui pourrait entraver votre navigation, comme les cookies, les pop-ups, les publicités, le ciblage démographique et les paramètres de localisation – rien de tout cela ne passe à travers le filtre de Brave. Après cette première ligne de défense, le reste est laissé à l’appréciation de l’utilisateur :

La personnalisation du bouclier et les paramètres du pare-feu de Brave permettent de gérer ce qui passe les mailles du filet dans le détail. Vous pouvez bloquer les cookies si vous le souhaitez, ou les autoriser, à vous de voir. Et si vous souhaitez uniquement bloquer les cookies de sites-tiers, c’est possible aussi.

How do you want Brave to filter ads and cookies?

Brave applique aussi ce niveau exigeant de protection dans son blocage des scripts, sa protection des empreintes digitales, les méthodes de paiement, les adresses, les mots de passe, les traqueurs et pratiquement tout le reste. Il y a même une fonction par défaut qui passe automatiquement vos connexions en HTTPS dès que possible, vous assurant ainsi le plus haut niveau de sécurité qu’un site puisse offrir.

Si vous trouvez que Brave en fait trop à bloquer les publicités en pop-up, vous n’en saisissez pas tous les enjeux. Il ne s’agit pas seulement du blocage de pubs ou de la réduction des temps de chargement.  

Ce qui cloche avec les publicités en ligne

Si vous possédez un smartphone et que vous l’utilisez pour naviguer sur Internet, une partie de la bande passante (à vos frais) est mobilisée pour télécharger un tas de trucs superflus dont vous n’avez rien à faire. Ils prennent la forme de cookies, de traqueurs et de publicités. “C’est difficile à croire”, pour Eich, “mais nous payons pour être envahis de publicité” ! Selon une étude du New York Times qui remonte à 2015, la facture des pubs s’élèverait à environ 20€ par mois (soit 240€ par an !), une somme entièrement gaspillée pour que votre navigateur télécharge du contenu que vous n’avez pas demandé.

Des sites d’infos grand public peuvent avoir jusqu’à 70 traqueurs qui rivalisent d’ingéniosité pour attirer votre attention, squattent votre bande passante, vous coûtent des données 4G et ralentissent considérablement les temps de chargement des sites web. Ici à Softonic, on a testé Brave dès que possible et il me donne l’impression de conduire une voiture avec un badge de télépéage : pendant que les autres font la queue, je passe plus vite que tout le monde.

Brave charge les pages à une vitesse impressionnante

Google Chrome est probablement le navigateur le plus rapide du marché, mais cette vitesse a un prix : il utilise beaucoup de mémoire RAM. Les filtres à publicité sur Chrome sont de plus en plus intransigeants, et dans l’ensemble c’est tant mieux. Avec un bloqueur de pubs sur Chrome, vous serez moins harcelé par les annonces en pop-up et les traqueurs, mais vous pourriez aussi bloquer accidentellement plus que de simples annonces :

Par exemple, il arrive que YouTube ou les sites du groupe Intercom (comme Softonic ou Infojobs) soient bloqués par erreur. De plus, un bloqueur d’annonces peut menacer le business model des sites et entreprises débutants qui dépendent des publicités pour générer des revenus. Bien que l’utilisateur moyen ne s’en soucie guère, cela pourrait affecter à terme la disponibilité de contenu de qualité sur les sites d’actu, les forums ou les blogs.

Brave charge vos pages vite, très vite. A quelle vitesse ? Sur un ordinateur portable ou de bureau, vous pouvez vous attendre à des temps de chargement 50% à 100% plus rapides. C’est encore plus flagrant sur les dispositifs mobiles, avec des pages qui chargent jusqu’à huit fois plus vite qu’avec le navigateur par défaut de votre smartphone (Safari ou Chrome).

Le plus étonnant, c’est que Brave y parvient sans accaparer les ressources de votre ordinateur. Le navigateur consomme moins de RAM que Chrome, nécessite moins de CPU et moins de mémoire. Plus léger, il égale (et même dépasse) la vitesse de Chrome. Et cela sans avoir à ajouter des bloqueurs d’annonces encombrants ou défectueux : tout est là par défaut.

Publicité par Blockchain

Cela ne résout pas le problème du blocage total de publicités qui sont un mal nécessaire pour les sites web. Brave y a pensé et apporte une réponse radicale au problème : le navigateur distribue les points et récompense les sites qui n’abusent pas de l’attention des utilisateurs. Il décentralise la transaction publicitaire, ce qui signifie que si vous acceptez la publicité d’un site, cette relation (et le profit connexe) restera entre vous deux ; rien ne sera transmis à des tiers ou à des intermédiaires.

En résumé, le programme fonctionne comme ceci : vous n’êtes jamais obligé de voir des bannières push, des pop-ups ou des publicités avec Brave. Point final. Mais si vous laissez passer la pub sur les sites que vous consultez, l’utilisateur et le site sont récompensés de manière appropriée. Ce fonctionnement est basé sur une nouvelle forme de monnaie – le “jeton d’attention de base” de Brave.

Jetons d’attention de base (BAT)

Si vous choisissez de voir les publicités (et encore une fois Brave vous laisse maître de la décision), vous recevrez des jetons d’attention de base (BAT) à chaque affichage. “Le jeton est corrélé à l’attention de l’utilisateur et, par conséquent, en est indissociable”, explique Eich.

Brave tient compte de votre attention pendant que vous visualisez des pages et des onglets, et ce, avec précision et confidentialité. Il compile ensuite le temps (et l’attention) que vous avez consacrés à ces publicités, et vous récompense avec des jetons virtuels. “Il s’agit avant tout d’où vous voulez diriger votre attention, sur une publicité, un bon contenu, tout ce qui passe devant vos yeux”. À l’arrivée, le programme pourrait en finir avec les problèmes de marketing frauduleux et de publicité invasive.

Brave conserve-t-il vos données personnelles?

Et bien non, il ne le fait pas.

Vos données (comme l’historique de recherche ou les favoris) sont stockées en local. Les serveurs de Brave ne voient ni ne stockent jamais rien de tout cela. Ces informations restent sur votre appareil jusqu’à ce que vous décidiez de les supprimer. Brave ne vend jamais vos données personnelles à des tiers.

Alors, où vont ces jetons?

En deux mots : à ceux qui créent le contenu.

Lorsqu’une annonce est visionnée, des jetons sont distribués à vous et aux sites. En tant qu’utilisateur, vous avez le pouvoir de rétribuer les sites que vous voulez soutenir avec vos BAT. C’est un moyen de vous engager de manière plus fiable et plus directe avec eux, et de distribuer plus précisément votre “attention monétisée” vers les candidats que vous avez choisis.

Le résultat est que vous pouvez maintenant choisir sur quoi se porte votre attention. C’est mieux que de voir et revoir une publicité sans intérêt, des dizaines de fois, engloutissant votre forfait 4G au passage.

L’avantage du système des jetons (les BAT), c’est qu’il incite les sites à privilégier les annonceurs utiles : publicités mieux adaptées à vos préférences, remises sur les produits du site… Les sites peuvent également choisir de faire payer leur contenu premium en BAT, ce qui signifie que vous êtes effectivement récompensé pour votre attention.

Rendre aux sites que vous fréquentez

Le programme de récompenses Brave Rewards est entièrement optionnel. En y participant, vous pouvez allouer à votre guise votre réserve de BAT – de l’ordre de quelques dollars par mois – pour les partager entre vos sites et créateurs de contenu préférés. C’est une façon de donner un coup de pouce aux sites et aux éditeurs dans lesquels vous croyez. Si la micro-gestion ne vous intéresse pas, vous pouvez laisser Brave le faire à votre place – en distribuant vos contributions automatiquement, en fonction des sites sur lesquels vous passez le plus de temps.

Si vous choisissez d’utiliser le programme Brave Rewards, sachez que votre historique de navigation restera toujours privé. Le système de donations anonymes de Brave permet de mettre vos BAT à la disposition des sites sans jamais être identifié. Si cela vous intéresse, vous serez heureux d’apprendre que plus de 10 000 créateurs et éditeurs de contenu se sont déjà inscrits pour participer au programme Brave Rewards.

Si vous n’êtes pas sûr de vouloir cette fonctionnalité, pas de problème ! Naviguer sur Brave est 100% gratuit, et vous pouvez aussi le faire sans aucune publicité. C’est vraiment à vous de choisir.

Si vous n’êtes pas sûr que Brave est fait pour vous, on ne peut que vous conseiller de l’installer pour vous faire votre propre idée. Le téléchargement et l’installation sont entièrement gratuits, avec plus d’explications par ici

À bientôt sur le net !

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements